Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par SYNDICAT CGT CENTRE HOSPITALIER D'ANTIBES

Nous vous informons que notre organisation syndicale, face à l’attitude antidémocratique du gouvernement qui utilise l’article 49-3 de la constitution pour faire passer sa loi (Loi El Khomri) de casse du code du travail, et également dans le contexte actuel de tension sociale et de dialogue social « en panne » dans notre établissement, appelle l’ensemble des personnels du CH d'Antibes, toutes catégories confondues, à manifester DE NOUVEAU, par un mouvement gréviste le JEUDI 19 MAI 2016, de 00 h à 24h (en plus du 17/05 où le rassemblement est prévu à Nice à 10h à la gare Thiers) (un préavis national est aussi déposé par notre Fédération Santé et Action sociale au Ministère des Affaires sociales et de la Santé), pour exiger un véritable dialogue social tant sur la question des droits du travail que sur les enjeux d’emploi et de moyens pour développer les services publics (notamment celui de la santé et l’action sociale), et également sur la question salariale.

Par ce mouvement gréviste, nous continuons d’exiger :

- le RETRAIT de loi travail (loi El Khomri) ;

- le RETRAIT de la loi santé et de son décret d’application concernant les GHT ;

- une diminution du temps de travail hebdomadaire à 32h, pour améliorer les conditions de vie et lutter contre le chômage ;

- une réelle augmentation des salaires (+ 8% du point d’indice) pour compenser véritablement les pertes de pouvoir d’achat subites depuis plusieurs années ;

- l’abandon des pressions financières qui asphyxient les établissements de santé, ainsi que l’arrêt des fermetures de lits et/ou de services dans les hôpitaux publics ;

- une revalorisation de toutes les grilles indiciaires pour reconnaître véritablement les qualifications et les responsabilités, tout comme la pénibilité du travail.

Nous réclamons toujours le classement de notre département en zone vie chère, ainsi que le versement d’une indemnité de résidence correspondante à cette réalité.

Pour notre établissement, dans ce contexte tendu où le dialogue social et la concertation sont bien en deçà des prétentions « de maintien et de développement » affichées dans le projet d’établissement, nous insistons pour :

- une mise en place d’un pool de remplacement ;

- une véritable résorption de l’emploi précaire avec une stagiairisation plus rapide des agents contractuels ;

- l’embauche de personnel pour répondre aux besoins indispensables de certains services ;

- le paiement des heures supplémentaires lorsque qu’il est demandé par les agents concernés ;

- une diminution du temps de travail de nuit à 30h, pour favoriser le volontariat pour ces postes de nuit.

Voir tract ci-dessous

GREVE du 19 Mai 2016 à NICE
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :